mercredi 4 novembre 2009

Le Doute et l’incompréhension


Le Doute et L’incompréhension s’installent sur bon nombre de sujets en cette fin d’année. Doit-on se faire vacciner contre la grippe A-H1N1 qui pourrait décimer un grand nombre de la population ?
Les USA ont été les premiers à vacciner la population en leur injectant les doses par la narine sous forme de spray.
En France la population conteste l’idée même de se voir injecter dans le corps ce « mauvais produit » comme si les Français avaient peur de voir, plus tard, leur pousser des écailles dans le dos.
« Le produit n’est pas fiable, il n’a pas été testé, de plus il y a du mercure…. »
Au Québec, les queues d’attente pour la vaccination sont de six heures. Tout le monde en veut et les chicanes politiques font débat à Ottawa :
« le Gouvernement Fédéral a mal organisé les centres de vaccination, il n’y a pas de plan d’urgence… »
Alors que choisir, les écailles dans le dos ou peut-être des millions de morts ?

A l’heure du bilan anniversaire de la première année de la Présidence Américaine de Barak Obama, les médias s’interrogent poliment sur son action :
« il est plus facile d’être en campagne que d’être à la Maison Blanche »,
critique journalistique en forme de caresse, de quoi faire rêver Nicolas Sarkozy auquel la presse ne laisse aucun répit en relayant les semeurs de haine à la une.
Pour ce qui est de son entourage politique, il est plus aisé de compter ceux qui ne trahissent pas.
A en croire certains français, tous leurs maux, leurs faiblesses et manquements sont de la faute du Président Français.
Pourtant, le tissu industriel change.
En France, les champions et les fortunes de demain se forment, comme le faisait remarquer Jean-Marc Sylvestre dans une de ses Chroniques TV sur LCI :
« Les banques se regroupent et se renforcent. Edf Veolia s’unissent et deviennent un champion du Monde. Accord (Hôtellerie) recentre ses activités et se sépare des tickets restaurant. Carrefour fait le tri distribution, immobilier, export. Le secteur Automobile retourne vers les voitures électriques… »
Tout cela formant les Champions du Monde de demain, vecteur d’emplois, face à un monde anglo-saxon qui ne mise que sur la finance et le service.
.
Le débat sur l'identité nationale, organisé par Eric Besson, Ministre de l'Immigration, a vu le jour en France comme il a déjà eu lieu au Québec.
" Fidèles à notre histoire, nous revendiquons une vision civique et républicaine de la Nation "
grognent les socialistes Français. La laïcité est le maître mot.
Alors que la République s’islamise, préambule à ceux que certains pensent voir - comme débouchant sur une guerre civile:
« Les matchs de foot PSG-OM (Paris-Marseille) se transforment déjà en luttes entre français parisiens - contre français arabes ».
Des émeutes en résultent comme on a pu récemment le voir à Marseille.
« La présence du Crucifix dans les classes ne signifie pas une adhésion au catholicisme mais c'est un symbole de notre tradition. L'histoire d'Italie passe aussi à travers des symboles : en les supprimant, on supprime une partie de nous-mêmes. Dans notre pays, personne ne veut imposer la religion catholique. Personne, et encore moins une cour européenne idéologique, ne réussira à supprimer notre identité. Notre Constitution reconnaît en outre, justement, une valeur particulière à la religion catholique. »
a déclaré Mariastella Gelmini, Ministre Italien de l'Éducation, suite à la condamnation de son pays, par la Cour Européenne des Droits de l'Homme.
.
Pourrons-nous trouver des accommodements raisonnables sans faire les frais de la violence.

2 commentaires:

sandrine a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Jean-Claude Sensemat a dit…

MESSAGE ANONYME

Monsieur Sensemat,
Bien entendu les français ont peur du vaccin de la grippe.
Mais la faute à qui ?
Des laboratoires qui sont engraissés par l'état français, ou de l'état français qui engraisse les laboratoires ?
D'un vaccin qui a été fabriqué à la hâte, avec ou sans adjuvant !
Une fleurantine Gers France