dimanche 20 novembre 2011

Les causes de la crise

La mondialisation bat son plein. La récession est là. Les habitudes des peuples touchés doivent changer, s’adapter aux nouvelles donnes car la désindustrialisation de bon nombre de pays, auprofit de la Chine, de l’Inde et autres pays émergents est fatale pour le marché du travail.

Le socialisme est toujours généreux avec l’argent des autres. Les élus, dont trop souvent la carrière prime avant l’idéologie, ont fait rêver les populations « vous y avez droit », travaillez moins vous aurez autant, quelle ineptie.

La gauche française ne rend pas service au pays quand elle parle d’économie, ses propos « Généreux » annoncent que si elle arrive au pouvoir les indicateurs économiques ne pourront que s’effondrer et ses théories affolent les agences de notation.

Les banquiers sont toujours aussi aptes à donner des leçons, surtout aux patrons de PME, qu’ils considèrent comme des ouvriers de la finance.

On a bien vu comment ces messieurs savaient gérer avec l’argent des autres. Ils en sont arrivé à ne plus se faire confiance entre eux pour se prêter des fonds nécessaires à leur fonctionnement. La communauté bancaire a explosé. Le mensonge est de mise, encore il y a quelques jours le Président d’une grande Banque française déclamait devant un parterre de journalistes qu’il n’avait aucun besoin de liquidité et qu’il ne comprenait pas qu’on leur propose de les recapitaliser. . . . « Quatre banques françaises jugées systémiques » titrait le Figaro du 4 novembre « BNP Paribas, Crédit agricole, Société générale et BPCE figurent dans la liste des établissements financiers susceptibles de déstabiliser la planète en cas de faillite. »

Alors il est de bon ton de critiquer les dirigeants politiques. Après avoir élu Silvio Berlusconi, le peuple le siffle, l’insulte et réclame la prison pour cet homme, certes particulier, mais qui a œuvré pour son pays, fortune faite. Ou encore Le Président Nicolas Sarkozy, dont le monde entier admire la réactivité face aux évènements du monde mais qui fait l’objet de toutes les critiques de ses opposants et d’une majorité de la presse Française.

Les valeurs morales, les hiérarchies ne son plus respectées. On ne bâtit rien si chacun ne garde sa place même si cette place, peut être évolutive, après effort et perfectionnement.

Les plaques systémiques de l’Europe économique bougent et l’effondrement des plus fragiles est inéluctable « Ordo Ad Chao » qui signifie « du chaos à l'ordre », ainsi nous assistons à une Europe en construction qui, face à l’urgence économique se bâtit, car à leur tour les pays émergents, comme la Chine connaîtront des problèmes de régulation. En effet, cette société chinoise en mutation, fortement industrialisée, perdra en souplesse et en compétitivité.

L’Europe va encore souffrir de la rigueur, de nouveaux plans d’économie et de hausse d’impôts, puis enfin des plans de relance arriveront à point pour subvenir à la demande industrielle. Les pays fournisseurs devront organiser leur marché interne qui aura besoin de partager équitablement richesses et confort.


lundi 31 octobre 2011

Bravo et merci au Président Sarkozy







samedi 20 août 2011

Rumeurs et Réalité

Que d’hystérie ! Les marchés financiers sont devenus fous, influencés par la moindre rumeur, oubliant ainsi les fondamentaux qui font la réalité du monde économique.
Qui peut croire, sérieusement, que l’Euro et l’Europe ne se feront pas ?




Dans une interview donnée à un quotidien suisse, Jacques Delors affirmait que l'Euro et la zone euro étaient au bord du gouffre.
Ce commentaire négatif sur l'Euro et la zone euro est malvenu. Souvenons-nous, Jacques Delors était Ministre des Finances Français au moment où la trajectoire budgétaire s’est mise à s’infléchir et où les déficits se sont creusés. C’était en 1981, puis sa fille, Martine Aubry, convoite l’Élysée alors Papa donne un coup de main…

Dans la série, Marine Le Pen, patronne du Front National, appelle au retour au Franc ce qui, techniquement, est pratiquement impossible et qui amènerait la France à la désolation la plus complète.

En fait, il n’y a qu’un pays qui pourrait sortir de L’Euro, c’est l’Allemagne avec les autres pays "Germaniques" en créant l’Euromark. Les autres pays resteraient liés eux à l’Euro.
Mais cela ne peut faire l’affaire de personne. L’Allemagne est vieillissante, avec sa faible démographie, et elle aura besoin de la solidarité européenne dans un proche avenir.

L’Europe et l’Euro sont en marche, grâce à la chancelière Angela Merkel et au Président Nicolas Sarkozy, rencontres sur rencontres, décisions rapides et avancées à grands pas, vers une Gouvernance économique Européenne forte.

La rapidité de réaction, face à la crise, est plus Européenne qu’Américaine. En effet, la trop longue négociation, entre les Démocrates et les Républicains pour relever le plafond de leur dette, a sûrement contribué à la perte de la notation du triple A décidée par l'agence Standard & Poor's. L’Amérique a ainsi déstabilisé le monde boursier.

Les dettes souveraines seront payées, les états prennent des mesures impopulaires mais salutaires pour l’avenir. Le retour de la croissance n’est pas pour demain mais le monde change avec la mondialisation qui redistribue les cartes. "J’en appelle à l’unité et au sens des responsabilités de toutes les formations politiques", a annoncé François Fillon. Face à la crise de la dette, le Premier Ministre Français a tenu à insister sur la nécessité, d’inscrire dans la Constitution la "règle d’or". Elle imposerait aux gouvernements de limiter les déficits publics et de ramener à l'équilibre le budget de l'État.

Le trop plein d’acquis sociaux, distribués en trop grand nombre et trop facilement par les Socialistes, devra être revu.
Un train de mesures vont être prises, à commencer par la Taxe sur les transactions financières.

Silvio Berlusconi se résigne à l'austérité sous la pression des marchés financiers et de la Banque Centrale Européenne (BCE).
Le Président du Conseil italien a dû se résoudre à annoncer une batterie de mesures d'austérité pour réduire la dette abyssale de son pays.
Au menu : taxe exceptionnelle sur les revenus annuels dépassant 90 000 euros, retraite plus tardive pour les femmes travaillant dans le privé, suppression et fusion de collectivités locales...etc...

Les médias chinois ont accusé Washington de mener une politique
budgétaire inconsidérée, de nature à entretenir l'incertitude sur les avoirs libellés en dollars détenus par la Chine.
"La Chine, en tant que plus grand créancier étranger des États-Unis et plus gros détenteur étranger d'avoirs en dollars, est naturellement davantage préoccupée par les politiques américaines que les autres (pays)", écrit Shen Dingli, professeur à l'Université Fudan de Shanghai.

Gageons que le président Barack Obama va s’employer à réduire la dette et prendre des mesures de diminution de la dette et de stimulation de l’économie Américaine.
On verra alors la bourse reprendre le chemin des sommets et conclure que c’est un bon placement mais surtout à long terme.


vendredi 24 juin 2011

Le scénario de la misère

Qui peut croire que la Grèce pourra rembourser les sommes colossales que l’Europe lui prête ?

Déjà, pour entrer dans la zone euro en 2001, le pays avait triché sur des statistiques et était, en fait, déjà beaucoup plus endetté que ce toléré par la zone Euro.

Les investisseurs ont alors imposé des taux d’intérêts de plus en plus prohibitifs. La crise mondiale a ensuite achevé de fragiliser le pays.

Cela n’a pas empêché la communauté de faire son devoir et de prêter des sommes astronomiques. Les Européens ne peuvent qu’espérer que des hypothèques aient été prises dans des secteurs stratégiques: des transports (ports, aéroports, trains, autoroutes) à l'énergie (gaz, électricité) en passant par les loisirs ( casinos, loterie, paris sportifs) et la gestion de l'eau, les banques et les télécoms... et les îles.
La Chine, elle qui est implantée depuis 2008 dans le port du Pirée, pourrait investir à bon prix dans le groupe public grec des chemins de fer. La compagnie d'électricité tchèque CEZ AS étudierait l'achat d'actifs de PPC, le principal producteur d'électricité grec.

Quand on y regarde de plus près, il est ahurissant de s’apercevoir que le désordre règne au point que les fonctionnaires ne parviennent pas récolter l’impôt. Il n’y a même pas de cadastre dans ce pays et en conséquence il n’y a pas d’impôt foncier. Définir la propriété immobilière est impossible.

Les habitudes de ce peuple sont en parfaite opposition avec la mondialisation qui va toujours plus vite et sur laquelle personne n’a de prise excepté de s’adapter très vite pour la minimiser.
Cela demande de l’énergie et des politiques forts qui maîtrisent l’économie. Il est clair que cette crise de la dette Européenne a le mérite d’accélérer la gouvernance Européenne et surtout de mettre en place une économie commune.

Il est curieux de constater que les citoyens de base, des pays les plus endettés d’Europe, souhaitent revenir à leurs monnaies locales comme si le retour vers le passé allait leur apporter la quiétude qu’ils supposaient détenir auparavant.
Il s’agit là, d’une inconscience populaire qui est aiguisée par les partis des extrêmes en recherche de voix pour leurs futures élections.

Si le peuple Grec finit par refuser les plans d’austérité successifs et qu’il vote un retour à la Drachme, la misère sera au rendez-vous. Plus aucun pays ne pourra alors accepter cette monnaie qui n’aura que la valeur de son PIB, c'est-à-dire nulle.

La famine et la guerre s’installeront.
La Turquie ne fera qu’une bouchée de son rival ancestral mais cela n’arrangera pas la candidature de la Turquie à l’Europe mais tout le monde a le temps et s’accordera à dire qu’il faut laisser du temps au temps.

Dans une telle situation, l’Europe devra panser ses maux à l’image de l’Allemagne, si prompte à donner des leçons de vertu mais qui n’a pas hésité à vendre, il y a quelques mois encore, cinq sous-marins à la Grèce. Quant aux Banques, toujours plus avides de profits faciles, elles devront provisionner ces pertes en pensant qu’il vaut mieux prêter à d honnêtes entrepreneurs de talent afin qu’ils construisent une économie du réel plus durable.

Si ce scénario devait arriver, il ne serait pas catastrophique pour l’euro car les pays les plus fragiles comprendraient enfin que l’austérité est une aubaine face au quotidien Grec qui se dessine.

lundi 23 mai 2011

L’ogre de Times Square

La roche Tarpéienne est proche du Capitole, me disait souvent un bon ami, il est vrai que dans la vie tout peut arriver.
Il ne faut pas avoir vécu grand-chose pour ne pas comprendre les souffrances de Dominique Strauss-Kahn, homme de grande valeur dont la compétence avait bien été reconnue par le Président Sarkozy qui avait œuvré, en son temps, pour le placer au FMI.

Plus déchirant encore, que dire de la victime supposée Nafissatou Diallo, jeune veuve, venue d’Afrique avec sa fille et qui travaille, sans faille, au Sofitel de Times Square à New York et aussi dans un fast food de la ville. Elle reste traumatisée par son histoire récente.

Il est souhaitable que la victime présumée soit aussi bien défendue que DSK car celle-ci n’a pas les moyens de se payer des ténors du barreau New Yorkais. Gageons que les avocats de celle-ci ne se laisseront pas « influencer » par les riches défenseurs de l’ancien directeur général du Fonds Monétaire International.

Mais que s’est-il passé dans ce Sofitel de New-York ? Il est vrai que pour le candidat supposé à l’élection présidentielle française, la semaine avait été dure.
Il y avait eu l’affaire de la Porsche tranquille, puis celle des costumes à 35 000 $.
De quoi stressé un prétendant socialiste à la Présidence française d’autant qu’il se chuchotait : « c’était plus son épouse », Anne Sinclair, « qui tenait à l’accession de son mari à la tête de l’État français que lui-même », dont les fonctions de Directeur Général du FMI étaient sur le point de pouvoir être renouvelées. Le stress devait être grand et la décompression nécessaire.

En France, les rumeurs étaient courantes sur les frasques de Dominique Strauss-Kahn. Les journalistes en parlaient en « Off » et se régalaient de rapporter ces anecdotes, mais pas question d’en informer le public car, en France, le pouvoir socialiste a toujours été épargné par les médias préférant commenter les moindres faits et gestes de Nicolas Sarkozy.

Cassandre, une proche collaboratrice de DSK a décidé de parler. Elle a publié chez Plon - DSK, les secrets d'un présidentiable – elle écrit: « DSK est un ogre... Il est comme un prédateur toujours à l’affût... DSK fixe toujours du regard les jupes et les décolletés des femmes...»
La presse Américaine par contre n’y va pas de main morte. Maureen Dowd, dans les colonnes du New York Times décrit Dominique Strauss Kahn comme "Puissant et primitif".

D’autres s’étonnent qu’un traitement de « faveur » soit alloué à DSK en le libérant sous caution.
Il est vrai que les New Yorkais aiment les sagas d’entrepreneurs de génie. Ils ont en revanche du mal à comprendre la liberté sous surveillance à grands frais accordée à ce socialiste Français dont la fortune et celle de son épouse est estimée à 50 Millions de dollars.

Benjamin Brafman, le médiatique avocat de Michael Jackson dit, à qui veut l’entendre, que son client «sera acquitté». «Il plaidera non coupable, et en fin de compte il sera acquitté».

D’autre part, s’il était reconnu coupable, dans sa mansuétude, le Ministre de l'Intérieur Français, Claude Guéant, proche du Président Sarkozy, appuierait une demande de transfèrement en France si Dominique Strauss Kahn devait être condamné.

mercredi 4 mai 2011

Les Maux Arabes

Le Monde arabe civilisé se sent soulagé de la mort d’Oussama Ben Laden en Arabie saoudite.

Le royaume wahhabite lui a retiré la citoyenneté en 1994. Dans la presse nationale du royaume les réactions sont significatives “Pour le monde musulman, c’est comme si un sort avait été brisé. Nous nous plaignons, avec raison, de l’expansion d’une vague d’islamophobie mais il en était la principale cause”, écrit Arab News ou encore “La mort d’Oussama Ben Laden donne aux musulmans et aux Arabes une occasion de restaurer leur image”, se réjouit ce journaliste du quotidien Al Hayat, qui appartient à la famille royale.

Les agissements barbares sont légions en Syrie. Le Président Bachar el-Assad fait tirer sur son propre peuple avec une méthode qui n’a rien du hasard car cette façon autoritaire est le fruit d’un enseignement Marxiste léniniste et il ne faut pas oublier que, Hafez el-Assad, disparu en 2000, avait été formé en Union soviétique, au sein de l’Armée rouge.

Quant à Mouammar Kadhafi, son rêve socialiste s’est changé en celui d’un despote sanguinaire qui incarne le Mal absolu.
Une fois de plus, le président Nicolas Sarkozy a pris l’initiative de mettre fin à ces outrages d’un autre temps. Il a fait voter, avec succès, une résolution de l’ONU pour intervenir militairement, puis l’OTAN a pris le relais.

Les mutations arabes s’accélèrent notamment au Maghreb et déstabilisent toujours plus les pays voisins comme l’Espagne, l’Italie et bien sûr la France.
Alain Juppé, ministre d’État, des affaires étrangères et européennes indique : « La vraie solution est dans la réduction des inégalités entre le Nord et le Sud, dans une politique puissante qui permette aux jeunes de ces pays de réaliser ce qui est vraisemblablement leur rêve, rester dans leur pays en toute liberté. »
Le ministre d’État Français est préoccupé par ces immigrations illégales et non maitrisées par certains voisins européens comme l’Italie qui repasse le problème à son voisin « La France est solidaire à Tunis, à Tripoli, à Benghazi, mais pas à Vintimille ou à Paris », a indiqué un sénateur Français, en référence au différend franco-italien sur la gestion des flux migratoires venus de Tunisie et de Libye.

Ce qui est rassurant avec la communauté Européenne c’est quelle est perfectible. Après une demande formulée par Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi, la commission veut rendre possible, dans des circonstances exceptionnelles, le rétablissement des contrôles aux frontières nationales. «Nous nous félicitons de l’effort ainsi engagé par la Commission pour proposer sans délai des réponses aux pressions qui s’exercent aux frontières extérieures communes de l’Union européenne», a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Français, Bernard Valero.

samedi 2 avril 2011

Le cercle de la raison

Les Européens n’arrivent pas à comprendre l’avènement et la nouvelle force de leur continent. .

Lors des dernières élections en Allemagne et en France, on a assisté à une poussée populiste, ce qui est sûrement acceptable, au sortir d’une crise économique comme celle que l’on vient de vivre, la pire depuis les années 30.

Il est rassurant de constater que " le cercle de la raison ", comme l’explique l’économiste Alain Minc, représente 75% des électeurs des deux pays.

L’Europe est ce qu’il y a de mieux, "un petit coin de Paradis" titre du dernier livre d’Alain Minc où il le démontre avec talent. " L'Europe n'est plus fière d'elle-même. Elle ignore qu'elle est le modèle : un petit coin de paradis. A l'aune des valeurs de liberté, de justice, de démocratie, d'équilibre, elle est exemplaire. Un peu de fierté, que diable ! "

La mondialisation est une réalité à laquelle on ne peut échapper, finalement elle a permis une croissance mondiale de 6 à 7%, le libre échange a cru de 4 à 5 %, cela a créé la prospérité en Chine mais permis à l’Europe de garder son pouvoir d’achat.

L’Euro est une protection, une chance.

Il est effrayant d’entendre des voix s’élever pour faire croire aux peuples que la sortie de l’Euro serait bénéfique, cela amènerait désolation et ruine dans chacun des pays, une dévaluation des anciennes monnaies serait inéluctable et serait suivi de plans de rigueur et d’austérité jamais vus pour les familles et les citoyens, rien de semblable avec les mesures prises pour la Grèce, l’Irlande et le Portugal ...

Les pays ne trouveraient aucune assistance de la communauté car irrémédiablement insolvables, regardons l’Argentine qui n’arrive pas à trouver appui par la communauté économique Mondiale.

Cela n’a donc rien à voir avec un effort raisonnable demandé par certains gouvernements européens afin de purger des années de socialisme et de lâcheté gouvernementale.

On ne peut avoir " le charme " de la dévaluation sans des mesures de rigueur sacrifiant une à deux générations. . Il n’est pas loin le temps où les anglais rejoindront l’Euro, comme l’ont fait certains pays nordiques. La Pologne, la Bulgarie, le Danemark, la Roumanie, la Lituanie et la Lettonie ont fait part de leur volonté de rejoindre le pacte pour l'Euro.

Tout cela sera encadré dans ce pacte sous couvert d’une gouvernance économique Européenne forte, qui a été initiée par Nicolas Sarkozy.

samedi 5 mars 2011

Des insurrections, pour quoi faire ?

Il est confortable de penser que ces insurrections arabes sont porteuses de progrès pour ces peuples, débarrassés d’un pouvoir trop inamovible.
.
D’insurrection en insurrection, les plus mécontents se donnent l’opportunité de dénoncer leurs dirigeants.
.
Une révolution n’est rien si elle ne fait éclore des personnalités fortes pour conduire l’avenir de ces pays.
.
Si ces pays ne se dotent pas de leaders, la régression sera inéluctable. Déjà, des voix se lèvent pour dire que la Tunisie, pays du Maghreb évolué et éduqué, mettra trente ans pour s’en remettre.
Il ne suffit pas de scander la révolution ou de clamer sur les places publiques que « l’on ne veut pas se faire voler la révolution », les auteurs de ces paroles doivent savoir que l’effort est au bout de leur chemin et que l’argent des coffres de Ben Ali n’est pas pour être distribué à ceux qui crient le plus fort.
La démocratie est exercée par le vote, pas par les cris de la rue d’une minorité, même si elle est démonstrative.
.

.
Ce ne sont pas les massacres en Libye qui nous font découvrir le colonel Kadhafi comme chef de guerre. Il était supporté, malgré ses agissements terroristes, par les gisements de pétrole de son pays, qui lui assuraient une autonomie, d’autant qu’en plus de la quantité le pétrole libyen est d’une grande qualité, nécessitant moins de frais pour le faire raffiner.
.
La contestation des pouvoirs en place continue en Égypte, Irak, Jordanie, Bahreïn, Yémen. Ces peuples-là devraient savoir que le mariage de l’Islam et de la Démocratie n’a jamais fait bon ménage. On rêve de démocratie et l’Imam arrive…
.
L’Europe doit s’apprêter à une nouvelle invasion. La solidarité va être mise à rude épreuve. L’Europe, des plus touchées par la crise économique, n’a plus les moyens de donner ce quelle n’a pas.

Le nouveau Ministre de l’Intérieur Français, Claude Guéant, homme proche du Président Sarkozy, ne peut que se sentir soutenu.

Les Français sont, selon les enquêtes d’opinion, massivement hostiles à l’arrivée de nouveaux migrants en provenance de Tunisie, de Lybie ou d’Egypte.
.
Il appartient donc à chaque gouvernement de pays limitrophe de contenir ces flux. L’Europe n’a pas à en hériter. Ces populations au lieu de migrer doivent reconstruire leurs pays débarrassés des dirigeants qu’ils ont, eux-mêmes, rejetés.

jeudi 27 janvier 2011

VOLEURS DE TALENTS

A un moment où Renault est au plus haut de ses ventes, il n’est pas surprenant de découvrir cette affaire d’espionnage chez le phare mondial de l’industrie automobile. Renault a vendu en 2010 plus de 2 millions de véhicules à travers le monde :
.
« Réussir à vendre la voiture électrique à un prix abordable, ça éveille la curiosité » dit Carlos Ghosn, le PDG de Renault et les Chinois qui se sentent visés de répliquer que leur véhicule électrique de marque BYD, soutenue financièrement par Warren Buffett, peut, en pleine charge, parcourir 400 km, la Renault ne pouvant parcourir que 200 km.


Toute cette agitation car l’on sait que 2012 va être l’année du lancement mondial de ces nouveaux véhicules électriques qui vont être promus à grand renfort de publicité, que l’on verra s’étaler dans tous les médias.
.
Les mentalités ne sont plus de servir une entreprise, mais de se gargariser que : « le système est injuste », que : « si l’on entreprise gagne c’est sur le dos de ses salariés » mais jamais pour le bien de tous.
.
Cette pensée est trop assenée par les médias. La déloyauté est trop souvent légitimée. Le talent est toujours rabaissé.
.
Si Facebook annonce qu’il regroupe plus de 500 millions de membres actifs, vous n’entendrez pas dire que Mark Zuckerberg est un Génie. Si vous évoquez son nom, on vous répondra qu’à ses débuts, c’est son collègue étudiant qui lui avait donné l’Idée. Ils l’ont lu dans la presse et en plus, ils ont vu le film sur la création de Facebook.
.
Et Bill Gates ? S'il a révolutionné l’informatique, c’est qu’il avait son ami d’enfance, Paul, avec lequel il avait concocté un jeu informatique tic-tac-toe. Alors, si Bill Gates a réussi universellement, c’est grâce à Paul.
.
L’espionnage industriel est le fruit de cette pensée qui rabaisse et tire vers le bas, au détriment du travail et de l’élévation de soi.
.
On voit, trop souvent, ces acheteurs de société, recevoir des commissions de leurs fournisseurs, surenchérissant les prix et mettant à mal la compétitive des entreprises.
.
La disparition de l’éthique et de la conscience amène des cadre, élevés dans des PME puis promus dans la plus grande bienveillance pendant des dizaines d'années, à trahir celui qui les avait formé, en toute confiance, réaction Eodipienne mais de plus en plus courante.
Quand un cadre dirigeant se prend pour le patron, il ne pense qu’à le voler car la plupart du temps il n’a pas su avoir les qualités du premier.
.
Bien souvent, la justice n’est pas formée à ce genre de délits et ne peut sévir vis-à-vis de ces délinquants en col blanc, de petits cadres indélicats.
.
C’est la prime au voleur et le triomphe des sans talent.
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres » . Vauvenargues.
.
L’espionnage industriel et la déloyauté sont de plus en plus courants, poussés par les besoins de rapidité de la mondialisation.
.
L’an dernier, cet ancien cadre de Michelin, soupçonné d'avoir voulu vendre des données confidentielles au groupe de pneumatiques japonais Bridgestone avait défrayé la chronique. Il fut virer pour : « abus de confiance, violation des secrets de fabrique, et recueil d'informations portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation en vue de les livrer à une entreprise étrangère ».
.
Il y a aussi Lili. Etudiante chinoise, soupçonnée d'espionnage industriel au détriment de Valeo, à Compiègne, qui a été condamnée à deux mois de prison ferme pour « abus de confiance ».

.
Il est consternant de lire que la moitié des Français sont des pirates d’après ADOPI (Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet).
Selon cette première étude, seulement un an après l'entrée en vigueur de la loi anti-piratage : 49 % des personnes interrogées avouent télécharger illégalement des biens culturels (musique, films, jeux vidéo, etc.) et à trouver cela normal.
.
On ne bâtit pas une société en agissant de la sorte : « ce qui à moi est à moi et ce qui est à toi est aussi à moi ».